Un jardin en Espagne

Espagne, été 1982. Dans le jardin de la maison où nous passions chaque année nos vacances, mon père me tendit un étrange appareil photographique, qui avait appartenu à ma mère et donnait de minuscules négatifs : “on t’achètera des pellicules en noir et blanc… En noir et blanc c’est bien plus joli qu’en couleur”.

Ces photographies d’enfance, oubliées puis retrouvées, paraissent en 2006 sous la forme d’un livre aux éditions du Port à jauni, à Marseille. En savoir plus ICI.